Plongée dans le gouffre Uramin avec le Canard, Hexagones, Slug News et Arte

 

Chers lecteurs, vous venez de regarder le « teaser » du webdocumentaire que plusieurs journalistes indépendants dont moi-même et les amis de Slug News ont réalisé pour Arte.tv sur l’affaire du rachat en 2007 de la société minière Uramin par le géant nucléaire français Areva. Vous n’êtes pas au bout de vos émotions.

Il y a notamment, comme vous l’avez vu, des images exclusives de la mine centrafricaine de Bakouma, aujourd’hui abandonnée. Il y est question de risques de contamination radioactive, dans ce pays en guerre. Ce webdocumentaire sera mis en ligne sur Arte.tv à la fin du mois.

L’affaire Uramin est une saga à plusieurs milliards d’euros, pour l’instant restée plutôt sous le radar médiatique.

Elle parle du nucléaire français et de ses errements, laisse entrevoir des opérations de corruption aux montants sans précédent. C’est un roman planétaire où se croisent des chefs d’Etat et des aventuriers de la finance, un brin de la fine fleur de l’establishment économique et politique français, des barbouzes et des détectives privés.

En toile de fond, il n’y a rien moins que le possible crépuscule du nucléaire français, qui se trouve dans une impasse financière, technologique et maintenant judiciaire. Il a été de bon ton en France de s’aveugler sur le problème posé par cette technologie voulue comme infaillible et miraculeuse à l’exportation. Le rêve se brise et le fracas va être grand.

En 2007, Areva, fer de lance du nucléaire français détenu à 87% par l’Etat, a payé la somme astronomique de 1,8 milliard d’euros pour acheter  Uramin. Elle détenait des mines d’uranium dans trois pays africains, Centrafrique, Namibie, Afrique du sud. La société française dépensera ensuite 1,2 milliard d’euros supplémentaires de travaux préparatoires dans ces mines, pour… rien. Il n’en est jamais sorti un caillou d’uranium.

Du fait notamment de ce désastre, Areva, qui vient d’annoncer près de 4,9 milliards d’euros de pertes pour 2014, est aujourd’hui en quasi-faillite et va sans doute devoir tailler dans ses effectifs (42.000 employés dont 29.000 en France). Les contribuables devront être mis à contribution d’une manière ou d’une autre pour tenter de sauver ce qui peut l’être, mais est-ce encore possible ? Outre le boulet Uramin, Areva voit arriver la catastrophe de l’EPR, réacteur de nouvelle génération en construction notamment à Flamanville dans la Manche, avec une facture à ce jour de 8,5 milliards d’euros et la perspective d’une catastrophe sociale et d’un échec économique et technique.

crocsboucher_uramin2

Déjà saisie depuis un an, mais seulement jusqu’ici dans un cadre préliminaire et sous le contrôle du parquet national financier, la justice est passée à la vitesse supérieure, ai-je appris : les juges Renaud Van Ruymbeke et Claire Thépaut ont été saisis d’une information judiciaire pour « corruption d’agents publics étrangers, corruption de personnes privées, détournement de fonds publics, abus de confiance, faux », ainsi que « blanchiment, recel et complicité » de tous ces délits. C’est en exclusivité dans le Canard enchaîné de ce mercredi  6 mai.

Cette procédure vise un épisode rocambolesque de l’affaire Uramin en Centrafrique. Il y est question de nouvelles dépenses curieuses de Areva pour environ…une centaine de millions d’euros, qui ont fini peut-être en partie dans les poches du député UMP et ami de Nicolas Sarkozy, Patrick Balkany. Qu’est-il venu faire dans cette histoire ? On lira aussi l’histoire sur Hexagones.fr.

L’affaire que fait que commencer et Crocs de boucher espère prendre bientôt la route pour vous raconter la suite, si le ciel lui prête vie. Il s’agira de savoir pourquoi les contribuables ont dépensé trois milliards d’euros pour des mines inutiles. Allez savoir, l’argent n’est peut-être pas perdu pour tout le monde.

dessin uramin refait

 

2 commentaires sur “Plongée dans le gouffre Uramin avec le Canard, Hexagones, Slug News et Arte

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s